De la tombe aux musées. Etude préliminaire sur la dispersion du mobilier funéraire de la divine adoratrice Karomama
ISBN: 978-2-87457-097-1
/

De la tombe aux musées. Etude préliminaire sur la dispersion du mobilier funéraire de la divine adoratrice Karomama

= Article =
 
N. GAUTHIER, «De la tombe aux musées. Etude préliminaire sur la dispersion du mobilier funéraire de la divine adoratrice Karomama», dans B. LURSON (éd.), «De la mère du roi à l’épouse du dieu. Première synthèse des résultats de la fouille du temple de Touy et de la tombe de Karomama – Von der Königsmutter zur Gottesgemahlin. Erste Synthese der Ausgrabungsergebnisse des Tempels von Tuja und des Grabes von Karomama» (Connaissance de l'Egypte Ancienne, 18), Bruxelles, 2017.
-------------------------------------------------------------
Des éléments du mobilier funéraire de la divine adoratrice Karomama sont connus depuis le pillage de sa tombe, au XIXe siècle. Ainsi deux vases canopes, cinq contremaîtres et seize serviteurs funéraires sont-ils conservés à travers le monde dans des collections publiques et privées. La plupart de ces objets ont été acquis par des voyageurs auprès de l’antiquaire Triantaphyllos de Louxor, après novembre 1844.

Toutefois, contrairement à ceux découverts en 2014 et 2015 lors de la fouille de la tombe, une grande majorité des oushebtis issus du pillage sont intacts ou complets. Ils auraient été partiellement préservés de la réduction du mobilier funéraire et du bris systématique consécutifs à l’effondrement de la paroi sud-est de la chambre funéraire, lors de l’aménagement de la tombe à puits voisine (PF1181).

À travers cet aspect, on s’attachera dans cette étude à montrer l’apport de l’étude du mobilier funéraire et de sa dispersion à la compréhension de l’histoire de la sépulture depuis son scellement jusqu’à sa fouille.

Mots-clés : Ramesseum, Temple de Touy, Karomama, Mobilier funéraire, Oushebtis, Wardi/Triantaphyllos, Muséologie, Pillage
--------------------------------------------------------------