Frais d'envoi offerts à partir de 60€
Chrestomathie sanskrite
ISBN: 978-2-87457-114-5 | EAN: 9782874571145 | REF. LCA32
par Sylvain Brocquet

Coll. Langues et cultures anciennes (LCA), 32
816 pages (2 volumes)
89,00 €
79,00 €
Prix de souscription, valable jusqu'au 30/9/2020, uniquement pour les particuliers. Le colis sera expédié, après paiement, dès la sortie de presse.

Description | Public cible | L'auteur | Table des matières | Visualiser quelques pages | Grammaire | Cahier d'exercices | Du même auteur

La Chrestomathie sanskrite est un ouvrage d’une absolue nouveauté, qui à ce jour n’a d’équivalent dans aucune langue.

Elle rassemble un nombre considérable de textes parmi les plus représentatifs de la littérature sanskrite, en fournissant au lecteur tous les éléments qui lui permettront, à quelque niveau qu’il soit parvenu dans la connaissance de la langue, de les comprendre et d’en apprécier les qualités littéraires : chacun d’entre eux est brièvement présenté et situé dans son contexte, édité en écriture Nāgarī puis en caractères latins, expliqué dans les moindres détails (grammaire, vocabulaire, civilisation), enfin traduit dans un français qui se veut à la fois élégant et précis.

La Chrestomathie comporte cinq parties, qui offrent un panorama complet de la littérature sanskrite :
(1) L’épopée (Rāmāyaṇa, Mahābhārata).
(2) Les contes (Pañcatantra, Tantrākhyāyika).
(3) Le théâtre (Bhāsa, Kālidāsa).
(4) La poésie savante (d’Aśvaghoṣa à Jayadeva, en passant par Kālidāsa, Bhāravi, Amaru, etc.).
(5) Les traités (les Lois de Manu, le Traité de politique, le Kāmasūtra, le Traité d’art dramatique, le Miroir de la poésie).

Le choix a été fait d’alterner des extraits relativement brefs, mais se suffisant à eux-mêmes, avec des textes plus longs – un épisode entier du Mahābhārata, un chapitre de la Bhagavadgītā, une pièce en un acte de Bhāsa… Le lecteur pourra ainsi prendre le temps de se familiariser avec un style et goûter le plaisir de s’immerger dans une œuvre. Il pourra aussi parcourir les époques et les genres littéraires, comme il le ferait avec une anthologie. Car le but de la Chrestomathie, au-delà de sa fonction didactique, c’est précisément le plaisir du lecteur : lui offrant tous les éclaircissements linguistiques dont il peut avoir besoin et lui épargnant la fastidieuse consultation des dictionnaires, elle s’efforce de lui faire goûter les saveurs multiples d’une littérature d’accès réputé difficile.

Public cible

Le lectorat auquel s’adresse cet ouvrage est divers : le sanskritiste débutant, dès lors qu’il a acquis les rudiments de la grammaire, y trouvera son compte, tout autant que l’indianiste déjà chevronné. Les textes de lecture aisée y côtoient en effet des œuvres plus complexes et les explications fournies, plus ou moins denses selon la difficulté, peuvent s’utiliser de plusieurs manières, en fonction des acquis de chacun et de ses habitudes en matière d’apprentissage. De plus, au-delà de ceux qui ont entrepris l’étude du sanskrit, la Chrestomathie s’adresse également aux curieux qui, sans prétendre lire les textes originaux, prendront plaisir à découvrir à travers leur traduction quelques-uns des chefs-d’œuvre d’une des littératures les plus remarquables que le génie humain ait produites.

Cette Chrestomathie sanskrite constitue le troisième volet de la série Sanskrit classique destinée à l’enseignement de la langue et de la littérature sanskrites. Comme la Grammaire élémentaire et pratique du sanskrit classique, d'une part, et le Cahier d'exercices, d'autre part, cet ouvrage s’adresse autant aux étudiants qui effectuent leur apprentissage dans le cadre d’un cours qu’à ceux qui l’ont entrepris en autodidactes. Il va sans dire que ces trois volets se complètent mutuellement et que le lecteur aura profit à les utiliser conjointement.

L'auteur

Sylvain Brocquet est professeur de langue et civilisation comparées des mondes indo-européens à l’Université d’Aix-Marseille, où il enseigne essentiellement la langue et la littérature sanskrites. Après des études classiques (agrégation de grammaire), il s’est orienté vers l’indianisme : d’abord les études védiques, puis l’épigraphie sanskrite, domaine dans lequel il a soutenu sa thèse, qui porte sur les inscriptions d’une dynastie du sud de l’Inde, après avoir effectué un séjour de deux ans à l’Institut français de Pondichéry. Il s’est ensuite spécialisé en littérature et en poétique sanskrites. Ses recherches portent en particulier sur la poésie à double sens : il a publié une traduction et une étude de la Geste de Rāma, un poème épique relatant à la fois les aventures de Rāma et un épisode de l’histoire du Bengale, et achève actuellement la première traduction du Rāghavapāṇḍavīya, qui résume simultanément les deux grandes épopées de la tradition indienne. Il a publié plusieurs autres traductions d’œuvres littéraires sanskrites, notamment dans la collection de La Pléiade, chez Gallimard. Il œuvre également dans le domaine de la formation : fondateur d’une école d’été renommée, l’Académie des langues de l’Inde, il a publié chez Safran la Grammaire élémentaire et pratique du sanskrit classique, suivie du Cahier d’exercices corrigés, qui constituent le complément indispensable de la présente Chrestomathie.

Visualiser quelques pages en PDF

Table des matières

Avant propos et remerciements
Introduction

Première partie. Épopée

Chapitre 1. Rāmāyaṇa
Texte 1. Chant I (Bālakāṇḍa « Chant de l’enfance »), sarga 2
Texte 2. Chant II (Ayodhyākāṇḍa « Chant d’Ayodhyā »), sarga 110, str. 22-53
Texte 3. Chant V (Sundarakāṇḍa « Chant des merveilles »), sarga 30
Texte 4. Chant VI (Yuddhakāṇḍa, « Chant de la guerre »), sarga 5

Chapitre 2. Mahābhārata
Chant II (Sabhāparvan, « Chant de l’assemblée »), adhyāya 33-42, Mise à mort de Śiśupāla

Chapitre 3. La Bhagavadgītā
Deuxième leçon, « Le Yoga du Sāṅkhya » (Sāṅkhyayoga)

Deuxième partie. Contes du Pañcatantra et du Tantrākhyāyika
Textes 1 & 2. Tantrākhyāyika : I, quatrième & cinquième histoires, « La Corneille et le serpent » (1) & « Le Héron et le crabe » (2)
Texte 3. Pañcatantra : Livre I, « La désunion des amis ». Onzième histoire : « Le Lion Madotkaṭa »
Texte 4. Pañcatantra : Livre III, « La <guerre> des corneilles et des chouettes ». Première histoire : « Le Grand éléphant nommé Caturdanta »
Texte 5. Pañcatantra : Livre IV, « La perte de l’acquis ». Première histoire : « Le Singe et le crocodile »

Troisième partie. Théâtre
Texte 1. Bhāsa : Le Fardeau de Karṇa (Karṇabhāra)
Texte 2. Kālidāsa : Śakuntalā au signe de reconnaissance (Abhijñānaśakuntalā), Acte V

Quatrième partie. kāvya, « poésie savante » ou « poésie de cour »
Texte 1. Aśvaghoṣa : La Geste de Bouddha (Buddhacarita), sarga VII
Texte 2. Kālidāsa : La Lignée de Raghu (Raghuvaṃśa), sarga I, strophes 1-10
Texte 3. Kālidāsa : La Naissance de Kumāra (Kumārasambhava), sarga III
Texte 4. Bhāravi : Kirātārjunīya, sarga I
Texte 5. Bāṇabhaṭṭa (Bāṇa) : La Geste de Harṣa (Harṣacarita), ucchvāsa III, début
Texte 6. L’inscription de Ravikīrti à Aihole
Texte 7. Amaru : La Centurie (Amaruśataka), strophes 3-12
Texte 8. Daṇḍin : Histoire des dix princes (Daśakumāracarita), début de l’ucchvāsa V
Texte 9. Māgha : Le Meurtre de Śiśupāla (Śiśupālavadha), sarga XVI, strophes 1 à 15
Texte 10. Jayadeva : Gītagovinda, sarga III

Cinquième partie. Traités
Texte 1. Les Lois de Manu (Mānavadharmaśāstra ou Manusmṛti), chapitre VI
Texte 2. Kauṭilya : Traité de science politique (Arthaśāstra), VII, 1, « La sextuple stratégie »
Texte 3. Vātsyāyana : Aphorismes sur l’amour (Kāmasūtra), trois extraits
     Extrait 1 : partie I, « Questions générales ». Chapitre 2, « Obtention du trivarga »
     Extrait 2 : partie II, « Pratiques <sexuelles> ». Chapitre 7, « Pratique des coups et façons de gémir associées »
     Extrait 3 : partie III, « Union sexuelle avec une jeune fille ». Chapitre 2, « Mise en confiance d’une jeune fille »
Texte 4. Bharata : Traité d’art dramatique (Nāṭyaśāstra), chapitre VI
Texte 5. Daṇḍin : Le Miroir de la poésie (Kāvyādarśa), premier pariccheda

Appendices
Appendice métrique
Appendice poétique. Quelques figures de style 


« Précédent | Suivant »