L’Assyrie en Syrie et en Anatolie au début de l’empire : cultures en conflit, cultures en contact
ISBN: 978-2-87457-031-5
9,50 €

L’Assyrie en Syrie et en Anatolie au début de l’empire : cultures en conflit, cultures en contact

= Article =
 
M.-G. MASETTI-ROUAULT et S. SALMON, « L’Assyrie en Syrie et en Anatolie au début de l’empire : cultures en conflit, cultures en contact », dans I. KLOCK-FONTANILLE, S. BIETTLOT et K. MESHOUB (éd.), Identité et altérité culturelles : le cas des Hittites dans le Proche-Orient ancien. Actes de colloque, Université de Limoges 27-28 novembre 2008, Bruxelles, 2010.
--------------------------------------------------------------
Lors de leur expansion vers l’Occident, les premiers rois de la période néo-assyrienne ont rencontré, en Mésopotamie du Nord et en Anatolie méridionale, des populations louvites et araméennes, qui avaient alors constitué des états florissants sur les grands axes caravaniers traversant tout le Proche-Orient. Leur culture et leur religion ont conservé des traditions propres à la civilisation syrienne, hittite et hourrite de l'âge du Bronze, partagées aussi par les états et les empires mésopotamiens. Revendiquant leur hégémonie sur ces territoires, les rois assyriens du IXe siècle av. J.-C., y ont entrepris après la conquête des programmes de colonisation, qui présentent toutefois des articulations et des modalités différentes. Les recherches en cours sur deux de ces colonies, Tushhan et Kar-Assurnasirpal, fondées par Assurnasirpal II, illustrent bien les différences qui ont caractérisé le programme de colonisation assyrienne, relevant non seulement de réalités politiques et économiques diverses, mais aussi, sans doute, d'exigences spécifiques de l'administration de l'empire naissant et de son idéologie.
--------------------------------------------------------------