Apprendre l'égyptien > | l'hébreu > | le latin > | le sanskrit >
Cruelty and Military Refinements
ISBN: 978-2-87457-022-3
9,50 €

Cruelty and Military Refinements

= Article =
 
F. DE BACKER, « Cruelty and Military Refinements », Res Antiquae 6, Bruxelles, 2009.
 
-------------------------------------------------------------
La mutilation et la fragmentation des corps des ennemis vaincus appartenaient aux techniques de combat néo-assyriennes. De plus, l’exposition des cadavres représentait sans aucun doute plus que de la simple sauvagerie humaine, représentée par des artistes désireux d’impressionner le spectateur avec des images très choquantes. En fait, ces techniques militaires étaient certainement très longtemps mûries avant d’être mises en œuvre, ne relevant pas d’une soif de sang gratuite et instinctive, base de la mauvaise réputation des Néo-Assyriens dans la littérature vulgarisatrice.
Les Néo-Assyriens utilisaient différentes méthodes pour annihiler les corps de leurs ennemis, suivant l’impact qu’ils désiraient obtenir sur une audience choisie, ainsi qu’en fonction des réserves et des sources de victimes disponibles. Plus que cela, ces traitements peuvent également représenter les effets d’une comptabilité mesurable dans le temps et l’espace, au fil des campagnes militaires néo-assyriennes illustrées sur les monuments visuels et textuels des rapports de combat.
Cet article propose une analyse préliminaire de ces mauvais traitements ainsi qu’une classification des tortures afin de présenter quelques remarques sur les manières et les raisons pour lesquelles les Néo-Assyriens les infligèrent à leurs vaincus.
--------------------------------------------------------------