D’Horus à Pharaon et au peuple égyptien. La symbolique du dieu-fils dans la civilisation de l’Égypte pharaonique (2778-1085 av. J.-C.)
ISBN: 978-2-87457-046-9
9,50 €

D’Horus à Pharaon et au peuple égyptien. La symbolique du dieu-fils dans la civilisation de l’Égypte pharaonique (2778-1085 av. J.-C.)

= Article =

M.-A. MOMBO, « D’Horus à Pharaon et au peuple égyptien. La symbolique du dieu-fils dans la civilisation de l’Égypte pharaonique (2778-1085 av. J.-C.) », Res Antiquae 9, Bruxelles, 2012.
-------------------------------------------------------------
Selon le mythe osirien, l’homme (Osiris) épouse sa sœur (Isis) et c’est l’enfant (Horus) issu de cette union qui devient l’héritier présomptif. Il apparaît donc clairement que le fils (Horus) devient un dieu-fils destiné à gouverner l’Égypte, la terre des dieux. La symbolique du dieu-fils indique qu’au pays de Pharaon, le pouvoir est avant tout destiné à l’enfant mâle, et que les sœurs viennent attester qu’il s’agit bien d’un enfant légitime. Le fils qui est placé sur le trône égyptien doit être un dieu-fils, car l’Égypte, étant la propriété des dieux, seuls des dieux-fils sont habilités à assurer la charge royale.
--------------------------------------------------------------
 
« Précédent | Suivant »