Ne fame urgeret Italiam. Riflessioni storico-giuridiche sulla costituzione della provincia romana d’Egitto
ISBN: 978-2-87457-082-7
9,50 €

Ne fame urgeret Italiam. Riflessioni storico-giuridiche sulla costituzione della provincia romana d’Egitto

= Article =

R. LATTERINI, « Ne fame urgeret Italiam. Riflessioni storico-giuridiche sulla costituzione della provincia romana d’Egitto », Res Antiquae 11, Bruxelles, 2014, p. 145-166.
-------------------------------------------------------------
Cet article se propose d’analyser le rapport entre Rome et l’Égypte qui s’est créé au lendemain de la conquête romaine du pays et de sa réduction à l’état de province. L’enquête se concentre sur les dynamiques générées par cette rencontre et, plus spécifiquement, se propose d’illustrer les effets d’un phénomène aussi complexe et articulé que celui de la romanisation. Dans ces pages, on entend par « romanisation » une forme de contrôle politique et social exercé par l’administration provinciale romaine. En effet, celle-ci promut un modèle culturel qui comportait des avantages et des privilèges et était de ce fait attrayant pour les élites. Ce modèle fut propagé non seulement grâce au redéploiement urbanistique des villes ou à la fondation de nouveaux centres, mais aussi – comme on essaiera de le démontrer dans cette étude – à travers la diffusion capillaire d’un ordre juridique basé sur les principes du droit latin et sur un système fiscal complexe. Avec la conquête, la population fut divisée hiérarchiquement en « classes » et des « catégories » spéciales de citoyens furent créées : elles pouvaient jouir de privilèges économiques et fiscaux qui les poussaient à adhérer au système de valeurs de leurs nouveaux maîtres romains.
--------------------------------------------------------------