Index général : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |
Congé : Nos bureaux seront fermés et le traitement des commandes sera suspendu du 27 au 31 mai 2024.
REF. HIST12_104BOG
14,50 €
Ajouter au panier
ISBN: 978-2-87457-124-4 | EAN: 9782874571244

Jean-Théodore Beelen. L’orientalisme à Louvain dans l’université renaissante (1835-1875)


= Article =

par Pierre-Maurice BOGAERT, dans Luc COURTOIS (éd.), Les études orientales à l’Université de Louvain depuis 1834. Hommes et réalisations (Histoire, 12), Éditions Safran, Bruxelles, 2021.



Dans la renaissante Université catholique de Louvain (1835), les évêques de la Belgique choisirent comme professeur d’exégèse biblique à la Faculté de théologie un prêtre hollandais, formé à la philologie selon les méthodes allemandes, Joseph-Théodore Beelen (1807-1884). Il devait enseigner l’hébreu biblique et rabbinique, l’araméen biblique et talmudique, le syriaques et l’arabe.
Cette nomination marqua durablement l’école louvaniste d’exégèse et ouvrit à l’étude non seulement des langues bibliques, mais aussi des langues orientales chrétiennes, à côté du sanscrit qui était enseigné à la Faculté de philosophie et lettres. Des « cours facultatifs » mentionnés dans le Programme rendaient possible l’échange d’étudiants entre les deux facultés.
L’importance reconnue pas Beelen à la grammaire et à la philologie fut décisive pour ses élèves. L’examen des programmes de cours et des sujets de dissertation confirme cette orientation. Beelen introduisit aussi l’impression de textes en hébreu, syriaque, arabe et éthiopien, ce qui devint une tradition de l’imprimerie louvaniste.


Mots clé : Beelen (J.-Th.), Clément de Rome, hébreu biblique, hébreu rabbinique, araméen talmudique, syriaque, arabe, éthiopien, typographie, archéologie biblique

--------------------------------------------------------------

Voir l'ouvrage | Voir les autres articles de l'ouvrage

« Précédent | Suivant »