Apprendre l'égyptien > | l'hébreu > | le latin > | le sanskrit >
 
ISBN: 978-2-87457-124-4 | EAN: 9782874571244
REF. HIST12_106VIE
/

Indianisme et bouddhisme à Louvain,
de Félix Nève à Étienne Lamotte

>>> Remise 5%


= Article =

par Christophe VIELLE, dans Luc COURTOIS (éd.), Les études orientales à l’Université de Louvain depuis 1834. Hommes et réalisations (Histoire, 12), Éditions Safran, Bruxelles, 2021.



L’indianisme constitue une tradition ancienne à l’Université de Louvain. Le premiers cours de sanskrit en Belgique y fut initié en 1841 par Félix Nève (1816-1893), enseignement que poursuivit et développa à partir de 1877 Charles de Harlez (1832-1899) ; ce dernier, aussi iranologue et sinologue, fondateur du périodique d’études orientales Le Muséon (1882-) et d’une première esquisse d’un Institut orientaliste (1890-1894), fut notamment le maître de Louis de La Vallée Poussin (1869-1938), docteur en langues orientales de Louvain en 1891, qui devint ensuite professeur de sanskrit à l’Université de Gand. Les successeurs de de Harlez pour le sanskrit à Louvain furent les deux spécialistes de linguistique comparative indo-européenne Philémon Colinet (1853-1917), qui coédita Le Muséon avec La Vallée Poussin après de Harlez, et son élève Albert Carnoy (1878-1961), puis, à l’Institut orientaliste (fondé en 1936), Étienne Lamotte (1903-1983), le disciple de La Vallée Poussin, et comme lui éminent spécialiste du bouddhisme indien.


Mots clé : indianisme, sanskrit, Félix Nève, Charles de Harlez, Philémon Colinet, Louis de La Vallée Poussin, Albert Carnoy, Étienne Lamotte

--------------------------------------------------------------

Voir l'ouvrage | Voir les autres articles de l'ouvrage

« Précédent | Suivant »